Étoile Ferroviaire Lyonnaise

Conseil de Métropole du [date] (avec lien vers le CR si possible)

Délibération N° 2020-0230
Etoile ferroviaire lyonnaise (EFL) – Attribution d’une subvention d’équipement à SNCF 
Réseau – Signature de la convention partenariale – Autorisation de programme complémentaire

Intervention prononcée par Laurence Boffet pour le groupe Métropole en commun

Monsieur le Président, cher.e.s collègues,

Il y a longtemps que nous savons que l’Étoile Ferroviaire Lyonnaise (EFL) est l’une des plus complexes en Europe et qu’elle est également vieillissante et saturée. Extrêmement importante pour développer les échanges nationaux et européens, son évolution doit aussi permettre de répondre aux besoins de la Métropole, avec plus de TER -c’est le fameux “RER à la lyonnaise”-, plus de fret -celui-ci est pourtant si timidement défendu-, et plus de TGV -là tout dépend lequel !-. 

Ces objectifs ont été confirmés lors de la concertation de 2019, mandatée par l’État et accompagnée par la Commission Nationale du Débat Public.

L’EFL est tellement saturée que certains trains TER attendent systématiquement pour laisser passer des TGV, que l’ensemble des travaux de maintenance ou de nouvelles lignes se réalisent uniquement de nuit et le week-end, et que certains employés réaliseront l’ensemble de leur carrière ces nuits et ces week-ends (au passage je vous rappelle que cette pénibilité ne sera pas reconnue, en raison des dernières lois tristement célèbres votées par la majorité nationale actuelle).

La SNCF, dont SNCF Réseau qui est le sujet de cette délibération, est démantelée depuis plusieurs années. Ce n’est pas seulement des emplois qui sont perdus, mais des métiers et des savoir-faire. Désormais, la maintenance est souvent réalisée par des sous-traitants, il en est de même pour les études, les travaux, etc.

Et peut-être faut-il trouver là une des raisons de la leeeenteur dans ce dossier, puisque les problématiques sur l’évolution de l’EFL ont déjàààà été posées et des solutions pour y répondre existent déjàààà depuis de looongues années. [ne parle-t-on pas depuis longtemps de St-Clair ou de St-Fons Grenay?]

Alors soit, remettons encore au pot ! Mais je souhaite rappeler à cette occasion que faire rouler des trains nécessite une force collective et un agencement précis de métiers complexes assez peu compatible avec d’une part le monde de la gestion de projets à 5 ans et d’autre part l’intervention de multiples entreprises et sous-traitants aux intérêts souvent divergents. Que dire alors de l’injonction politique dans la création de grandes lignes improbables que même la mise en concurrence ne rend pas attractives.

A l’occasion des 100 ans du Technicentre de Venissieux, qu’on va pourtant amputer de la partie «locomotives», plutôt que de déplacer des emplois dans les tours Incity ou Oxygène, je souhaite que la SNCF, et tous ses partenaires, étudient sérieusement mais plus rapidement et toujours plus sûrement, comment faire rouler plus de trains dans la Métropole. 

Groupe Métropole en commun

20 rue du lac

69003 Lyon


contact@metropoleencommun.fr

Mentions Légales